Je ne sais pas si ce qui suit est simplement symbolique, mais je le décris pour en garder le souvenir.

Mercredi soir, je m’installe et vers 19h45 je me mets en situation de prière pour rejoindre spirituellement le groupe de Camille. Ce soir, je veux prier pour mon oncle, spécialement.

Je forme mon cocon, vert tendre…Mon oncle est là et mon cocon prend l’aspect de celui du Christ, avec le petit cœur rouge. Il y a un travail sérieux à faire.

L’âme de Gilbert apparaît avec toutes les parties noires à guérir. Je lui demande de se repentir et de se « lover » contre moi, contre mon cocon. Ce cocon qui me protège moi et qui diffuse l’amour voulu pour la guérison.

Au fur et à mesure, les taches noires se mettent sur mon cocon et, régulièrement, je me « gonfle » d’amour et j’expulse ses fautes dans un grand courant d’énergie qui repart par mes pieds. Je nettoie ainsi Gilbert pendant 45 minutes, jusqu’à ce qu’il devienne blanc. De temps en temps, quelques petits diables me font face, avec leur mauvais visage, je les repousse, je les raisonne, je leur demande de « laisser tomber »…. Puis, j’ai devant moi « l’ange noir », magnifique. Je le respecte. Nous nous regardons. Mon cocon blanc brille intensément, jusqu’à ce que ce bel ange perde son aura noire et se retrouve blanc et nu. Mais, sans acrimonie, sans lutte « méchante ». J’ai l’impression que l’on se respecte.

Ma séance est finie, je me sens fatiguée. Je prie encore quelques minutes et je m’endors.

Christine L