«J’ai pensé à l’hypnose pour me retrouver face à moi-même» Voilà précisément les mots que j’ai utilisés lorsque j’ai décidé de prendre rendez-vous avec Camille Cocco. Je savais que mon état me rendait vulnérable mais je gardais confiance car mon ostéopathe m’avait confirmé que Camille était un praticien sérieux. Par ailleurs, mon médecin, homéopathe, avait parlé à une amie des bienfaits de la technique qu’il utilisait. C’est après la naissance de ma seconde fille que j’ai ressentie un énorme vide intérieur certainement lié au fait que je revivais le départ de mon père décédé lors de ma première grossesse. Physiquement épuisée, j’étais devenue insomniaque, il m’arrivait de faire des malaises, j’étais oppressée, irritable totalement repliée sur moi-même. J’étais dans l’incapacité, à mon grand regret, de jouir pleinement de l’amour de mes proches. Je ne comprenais pas mon état, je pensais avoir toujours opté pour les choix les plus raisonnables, pourtant je n’en tirais aucune véritable satisfaction. Le temps était venu de voir les choses autrement. J’ai cherché et je cherche encore à me remettre en question, je pense être en permanente « rééducation ». Ce que j’apprécie dans la technique de Camille Cocco c’est qu’il n’intervient pas dans ce travail de reconstruction, son action se borne à mettre le patient en état d’hypnose soit dans un état de conscience privilégiée. Il nous est ainsi permis de faire appel à une forme de mémoire inconsciente propre à chacun, à chaque parcours. L’objectif étant de situer l’origine d’une douleur puis de s’en libérer. Le magnétisme associé à l’hypnose favorise le processus de libération. Qu’il s’agisse de mémoire antérieure, de sentiments refoulés ou d’imagination, libre à chacun de trouver sa propre explication, l’essentiel réside dans le fait que les images apparues émanent du patient lui-même ; À lui seul de savoir les interpréter, s’il le souhaite. L’intérêt, selon moi, d’une telle thérapie repose avant tout sur l’écoute privilégiée que l’on accorde à soi-même. Cette écoute est essentielle si l’on désire harmoniser physique et mental. Seule une profonde remise en question permet de changer son état. Nous recherchons tous le bonheur, peu importe le véhicule que l’on emprunte, seule importe la destination à atteindre. Cette image qu’il utilise souvent, résume assez bien l’état d’esprit de Camille. J’y vois l’expression d’un thérapeute qui vise l’épanouissement d’une personne bien au-delà d’un traitement générique qui ne traiterait qu’une conséquence, sans prendre en compte l’origine psychique de ce trouble. Je reconnais chez Camille une personne qui a su me mettre sur la voie du mieux être. J’ai appris à mettre plus de sens dans ce je vis. Je fais davantage confiance à mes intuitions, j’apprends à m’écouter alors que l’on me demandait, jusqu’alors, de satisfaire les désirs des autres. J’apprends à vivre et à donner par plaisir, par choix et non par devoir. Merci pour cette prise de conscience, Camille. Enfin je souhaite au plus grand nombre de trouver le meilleur moyen d’atteindre le bien-être. À ce jour, je sais que cette expérience est pour moi déterminante ».

Jacqueline